Rechercher
  • webmaster

Semaine et WE du 7/8 mars

Encore une semaine et WE animés !!!

Tout d'abord certains membres de l'USPEG auront copieusement squatté leur "petite fringale" (nom du resto mais pas que) de Ratelle, samedi, mercredi, vendredi... : un bon 80cm de poudre en toute sécurité et 230cm à 2050m.

Et pour finir en beauté cette semaine qu'on n'est pas près de revoir aussi peuf :

Samedi matin, 7h30 parking de Venelles.

Christian sort de sa voiture et me rappelle son inscription tardive au ski par Sms.

Confusion chez votre dévoué encore dans le coaltar, réveillé de peu....

Puis sortent des voitures Philippe et Brigitte, et puis Luce...Un cauchemar ? Non plutôt un rêve éveillé...

Même leurs sourires m'embrouillent... Faudrait alléger mon programme...

Fake new donc : Le parking cote 341 de Venelles sert aussi de plaque tournante au trafic USPEG raquettes !:-X

Je finis par découvrir Alexandre, ami de Seb, qui se proposait de nous driver, Pat et moi.

Bigre, un bien gros van pour nous ! Pourvu qu'il n'y ait pas trop de trafic et/ou de neige sur la toute petite route terminale du Champsaur...

Nos marseillais matinaux skieurs sont loin devant, grâce un peu à Pat....

Le rendez-vous de Tallard est sauté, et cap sur Gap. Un appel de Marie et Benoit qui tenaient ..."Salon" à.Tallard au péage depuis 20 min...

Oublié de les prévenir, ils y auront salué nos racketteurs, mais pas nous, ceci compense celà...Oups 😇

Quelques croissants plus tard pour les "early birds" marseillais et on se retrouve au parking des Richards dont les coutures craquent de partout.

Mais les 1ers arrivés nous ont trouvé une place en se garant sur un accès de pré enneigé.

On s'y colle à la queue leu leu en marche arrière.

On chausse aux autos plein sud et montée à bon rythme.

C'est la course aux photos et avec un club de raquettistes.

Dans un virage de montée, tout en admirant un admirable paysage tout poudré de sa parure étincelante nimbée de virginité primale, etc.. etc..., je laisse mon regard errer encore plus avantageusement vers une jolie jeune fille toute bronzée.

Etape 1 : Elle ressemble à Lili, l'O2 rare aidant...

Etape 2 : Ca pourrait être Lili ...?

Etape 3 : Bon sang mais c'est bien Liliane !!

Eh oui, la femme des cavernes - mais pas que ;-)- est venue s'épanouir une petite journée au grand soleil avec le PSG - Horreur - Malheur -

à moins que ce ne fût le GSP, les Spéléos de Provence quoi.

Au replat vers 2300, petite bouffe pour les levés tôt, et pour éviter le vent annoncé au sommet, qu'on n'aura pas...

Certains, tous pétris d'action, ne mangent pas de ce pain là et n'arrêtent pas avant la lutte finale.

Pat se choisit même perso la Pointe S de Venasque, un peu plus raide, mais un peu plus transfo.

Les 8 arrivent au Soleil Boeuf et notre St "Bernard" Seb distribue le remontant bienvenu des moines d'une montagne éponyme....

Pat nous rejoint tout poitrail à l'air pour son 2eme sommet du jour.

Sa volonté d'être bi (sommet...) se double d'une propension nette à l'échangisme, croisant un autre groupe qui a fait les 2 sommets en ordre inverse du sien.

A la descente, c'est le désormais traditionnel saut de corniche et autres bosses, avec des réussites parfois explosives, avec des gerbes d'applaudissements, mais pas que...

Et un beau gavage de poudre, parfois un peu ventée, qui nous permet de tutoyer de belles dents calcaire à l'émail canaille.

Avant le retour au plancher des vaches, visite rapprochée des clôtures électriques pour Seb l'éclectique (sans bobo), et concours de saut de ruisseau pour regagner les meilleures pentes que certains n'avaient jamais quittées...

Un petit sommet pas trop long, sous la protection du Vieux Chaillol, en neige excellente, et au terrain varié, on ne se plaindra pas...

Et sur tout le WE

Très beau WE raquettes au cœur des Écrins tout proches des sommets mythiques, le Pelvoux, les Ailefroides, les Agneaux, et bien sûr le haut de la face sud des Écrins .... et de la peuf plus qu’il n’en faut.

Le samedi incursion dans la vallée d’Ailefroide avec plusieurs coulées d’avalanche lourde à franchir, où pour une il a fallu sortir la pelle pour piocher des marches dans sa belle forme de bobsleigh : là est l’ADN de l’USPEG Montagne ! dixit Christian.

Pose repas au pied d’un chalet à Ailefroide où le calme en hiver tranche totalement avec l’effervescence d’été.

Dimanche la Tête d’Oréac 2088m grand belvédère sur le Pelvoux et la Vallouise, gravi dans une belle profonde.

Une descente dantesque chaque fois renouvelée, par des combes successives où la neige était excellente.

Sans oublier Samedi une petite sortie grimpe au finish de Manue et Vio dans un petit recoin bien ensoleillé de Morgiou.



8 vues

USPEG MONTAGNE 2019 -  Créé avec Wix.com