Rechercher
  • webmaster

nouvelles du WE du 18 et 19 janvier - Club USPEG montagne Marseille

Le mistral ne lâchait rien samedi, mais nos 5 courageux grimpeur.se.s, l'ont défié, sous la haute protection  du Garlaban, ainsi que de quelques couches de polaires et autres doudounes. Tout bien réfléchi... ils sont allés au Secteur Miroir...., qui leur a bien rendu un peu de sa chaleur... Même Christian a survécu...

Pour les raquettistes (je préfère à raquetteurs, un peu mafieux et genré) Les prévisions météo ont ...un peu sous estimé la neige fraiche tant attendue depuis presque un mois, en altitude et en quantité. L'influence d'une tempétueuse canadienne peut être ? Dans ces cas, l'accès auto au départ de la course est souvent le point clef : 6 voitures au fossé et celle de Dany l'a échappé belle ! Le Dévoluy réserve tjrs un chouette spectacle avec ses falaises crème et ses sommets qui encerclent St Etienne. Un petit monde clos et ouvert à la fois, bien typé montagne, définitivement préféré par  René Demaisons à Chamonix, vu qu'il y repose. Le col du Rabou, souvent balayé par les vents mais bien poudreux, avec une superbe corniche pour s'abriter, a permis à chacun.e de batifoler sur des pentes accueillantes.

Pour les skieurs, pas de Dévoluy, certain.e.s ayant jeté leur ... Dévolu à Noel sur le massif pour en épuiser avant 2020 toutes les combes ;-) Cap sur l'Embrunais  et ses courses défensives dont le Méale 2428 m, avec l'espoir d'une bonne poudre, même si c'était au prix de la visite d'un frigo, pdt les 2/3 du parcours... La neige qui devait tomber à 1300 (altitude de départ de la course) s'est en fait invitée dès Chorges à la place du goudron. Les chaussettes dès le rond point des Orres. Une Audi au fossé, mais selon Marie, vu que c'est une Audi Blanche, c'est normal ... A St Sauveur, pente à 15%. Les chaussettes du Duster sont à coté de leurs pompes. Ca patine dur. Alexis met les chaines... qui se cassent, au propre et au figuré. Une petite manip auto pour pallier cela et skis au pied à ...11h.

Pas mal de skis neufs (Noel est passé par là) et Pat reste fidèle à ses nouvelles barres à mine dont le poids justifie sa position de voiture balai (pas sa forme..). Déja des traces. Elles suivent pas l'itinéraire habituel, mais avec 30cm de fraiche (puis 50cm à 1800 !) pas envie d'en fraiser une autre. Elle se perd dans de  très raides ravines étroites. On s'en sort très péniblement soit en déchaussant et dré dans le pentu, soit en prenant une tangente aléatoire. Ca se calme mais l'heure tourne. On picnic sur un replat à peine léché par un pâle soleil qui se cache ds les mélèzes, mais bon pour le moral. Puis brassage dans 50cm de fraiche et on retrouve les traces, tranquilles jusqu'en haut. Sommet sans vent au soleil, le pied. La plus frileuse (Marie Raynaud pour pas la nommer) étant arrivée largement devant, on s'attarde pas outre mesure.O:-)

La poudre non ventée nous attend impatiemment jusqu'à l'auto, un régal. Beaux virolos entre les mélèzes, pas de sorties de route... A noter une chute de votre serviteur, évènement trop exceptionnel pour ne pas être mentionné:-X JeanPhi retrouve vite la maitrise de son art jusqu'au bout des spatules et Michèle valide allègrement sa 1ere sortie de la saison. Une superbe journée au frais , même si ce fut un peu chaud !


0 vue

USPEG MONTAGNE 2019 -  Créé avec Wix.com