Rechercher
  • webmaster

Canyon de Chaudan et Amen


Cap samedi matin sur le 06, juste au Sud du col de la Cayolle. Pas mal de nuages à  Entraunes mais pas méchants, d'après une météo favorable.

Le canyon de Chaudan est court, mais avec un final magnifique, une goulotte unique, taillée parallèlement à la falaise. Quelques vasques traitresses, bien comblées et au fond invisible, mais aussi de beaux sauts et un chouette toboggan.

Bon il faut vite trouver un bivouac, les tardifs auront les miettes. Celui au départ d'Amen est HS, les berges du Var ont été travaillées par les pelleteuses.... 2-3 tentatives sur des chemins improbables finissent par payer : un coin sympa ombragé nous accueille pour une bonne sieste au bord du Var, avé la 4G et le tour  en direct SVP. L'apéro est à "rallonge" et les boissons nous tombent dessus en cascade, avec des problèmes d'équilibre mal résolus...

Quoi qu'il en "fût", le lendemain on remonte dès 7h45 le sentier d'Amen, interdit depuis avril pour risque d'éboulement. On s'en aperçoit au pied (la tuile!!) mais on vérifie que d'autres sont passés sans problème le 14 juillet.... Le sentier est long mais magnifique... 7 chevreuils en vue.. En fait on verra souvent des traces de sabot au bord de l'eau. Benoit s'ébroue dans la vasque à  Pat  de départ : sacrilège !! Et c'est parti dans les argiles rouges comme au Raton. De superbes encaissements rouge brique, un sol hyper glissant dès qu'humide, quelques beaux sauts et rappels arrosés sous une eau plutôt chaude. Les toiles d'araignée (et leurs locataires !!!) se succèdent, 10-20 à la suite, en rangs de défense serrés... Il faut souvent passer à reculons. Après 2h de descente, on tombe sur un groupe de 8 surgi de nulle part. Ils ont coupé dans la brousse pour "raccourcir" la descente, se privant d'une dizaine de beaux rappels... Bouffe bienvenue et on repart.

Le temps se dilate, les cascades finales se dérobent au fur et à  mesure qu'on progresse. Il est long ce canyon.... Le final arrive enfin, plongeant sur le Var: 7 rappels, des étroitures, une vasque à  passer en siphon... et l'arrivée sur le Var par une cascade  bien arrosée (moins qu'hier soir...) de 60 m. Magique dans les arcs en ciel. Une petite pensée pour ceux que l'orage a envoyés en bas,  direct et sans filet... Le Var franchi - trop court le floating farniente ! - remontée en face bien rude et la route .. enfin. Benoit part pour la navette de 4km, mais Marie le fera prendre par un automobiliste débauché  au parking.

Plus de 20 rappels, 7h30 qu'on est partis et peu de pauses. Mais plein les mirettes, ça valait le coup. Amen !

6 vues

USPEG MONTAGNE 2019 -  Créé avec Wix.com