Rechercher
  • webmaster

Première sortie ski de la saison

Samedi, nous étions 5 jeunes mâles appris, de jeunesse fort variable... (Alexis, Antoine, Franck, Pat et Alain) à partir en rando à la tête de Vallon Pierra 2510m, Dévoluy, que Marie confirme enneigé. En face du Grand Ferrand, pour moi le sommet le plus esthétique du Dévoluy avec son chourum olympique. Pas de guerrières pour nous imposer le rythme... guerrier habituel, mais pour une première sortie, post fêtes de plus, 1300m de D+ et 15km de développé non couché, c'est pas si mal. Nous partons du village de Maubourg 1330 chaussé à l'auto, pas loin du col du Festre. Juste ce qu'il faut de neige dans les champs pour rejoindre la forêt de mélèzes et autres pins noirs d'Autriche, mieux orientée. Beau temps assez doux avec quelques bonnes bourrasques en altitude. Des lambeaux de nuages nous cherchent un peu, la mer de nuages n'est pas loin plus au Nord : Cols Bayard, du Festre et de la Croix haute, alignés E-W constituent la barrière climatique majeure. Nous passons à la cabane du Clot 1730 et je repère soigneusement le chourum éponyme, au fond invisible... J'apprendrais que c'est une grotte glacée avec de belles concrétions de glace, qui se visite à -30m en début d'été Des couillons ont skié jusqu'à 2m avant le gouffre, avec arrêt in extremis ... Petite redescente en peau un peu pénible en traversée et nous remontons des pentes assez raides en neige dure, mais baignées par un soleil généreux. Les couteaux deviennent indispensables. Pour les rentabiliser, nous décidons de passer au plus raide, qui ne le parait pas trop à cause d'un optimisme injustifié ... Nous sous-estimons la pente finale et çà se concrétise par des traversées interminables sur les couteaux à 35 degrés. ...Alors que 100m plus bas, le chemin est presque plat ...Bourrin ...mais on a la forme champagne foie gras ! Nous terminons par une arête effilée en évitant de trop skier sur son faîte, because corniches... avec le Gd Ferrand juste derrière qui nous toise. Coté Croix haute, la vallée est cachée par une magnifique mer de nuages irisés par le soleil rasant. Pas plus mal car elle cache 1500m de pente d'une raideur... réservée aux chamois. On déchausse à 20m du sommet. Pat passe le ressaut final sur l'arête à pied les mains dans les poches... et on finit par suivre. Un petit bonhomme Pat pas ..ibulaire se détache déja du sommet, organisant la valse des nuages à ses pieds. Grand moment au sommet, où le mistral nous ennuie pas trop. Le Mt Aiguille émerge ainsi que les crêtes du Vercors. Même la Charteuse, au delà de Grenoble, dévoile le Chamechaude Un hélico valse dans le vallon. Pas pour nous mais pour récupérer au treuil 2 skieurs postés à un collu pas souvent skié juste en face. Peut être un ligament croisé ? Ça


n'arrive pas qu'aux autres, même aux guerrières... les tours en hélico ! Pat se lance droit dans la pente à 35° en neige dure mais homogène. On descend dans du à peine moins raide, ca accroche bien heureusement, même s'il a dû pleuvoir jusqu'en haut. Puis des vallons plus hospitaliers, avec 20m de décaillé en tout et pour tout.... Good vibrations ...!! Près de la cabane du Clot, pentes agréables, on se laisse aller... Et votre couillon de service s'arrête à peine 2m avant le gouffre soigneusement repéré à la montée. Ouf............... Voir en PJ la photo du gouffre vue de l'intérieur. Retour skis à l'auto et un bon petit chocolat à notre troquet à Serres Une bien belle journée au dessus des nuages Et merci à Antoine qui a répondu in fine à la question qui m'a obsédé toute la journée, et m'a amené au bord du gouffre : Mais qui sont les habitants de St Amé ? (Rép. : Les Stamésiens bien sûr)


0 vue

USPEG MONTAGNE 2019 -  Créé avec Wix.com