Rechercher
  • webmaster

CR activités USPEG Montagne Marseille - Semaine 8 - Février

Un samedi placé sous la protection limitée du beau temps...

- 3 grimpeuses et autant de grimpeurs se retrouvent au Parc des Bruyères, pour un secteur de proximité dont le nom n'est pas sans fondement. Petit secteur plutôt teigneux, ou la plus en forme sera bienvenue pour équiper les voies. Une averse courte mais perverse a interrompu un peu prématurément la sortie.

-Vendredi, la météofrance est pas mal, même si la météo du 20h tient un language un peu plus boursouflé. A 21h30 météofrance persiste, nous aussi. On verra qui vaincra... Pas mal d'intéressés n'ont pas confirmé, un malade. On se retrouve Greg et moi à 7h à Venelles. Comme au boulot il y a déjà...3 siècles, qd on faisait équipe.

Je choisis le Lavercq Roche Close et ses 800m de pente parfaite, défendus il est vrai par un chemin forestier un peu longuet, et un accès plein nord. Tout a un prix. On est tôt en saison, mais des saisons y en a plus...Ça tombe bien le parking est à 1417m, et l'enneigement débute à 1400m selon météofrance.. Ça va rouler... En fait ça va glisser ! Dès 1300m, on a 40cm de neige et un équivalent de 10cm en glace vive sur la route. 2 autos sont garées tant bien que mal sur le côté. L'élan permettrait de continuer...un peu?... mais je stoppe, inquiet. Marche arrière à 1km/h pour se caler nous aussi comme on peut. 1/2 tour impossible, marcher sur la route itou, on verra cet amidi....

Départ délicat.... Et puis la cata !! Tout à préparer le paquetage de Greg, j'ai oublié la flotte et la bouffe à la casa... Heureusement, il a 2 bouteilles, et y a des ruisseaux...Pour la bouffe, on se débrouillera. Même à ski on se risque pas trop sur la route, et on se faufile dans des anciens prés bien enneigés mais qui se repeuplent avec détermination.

La météo est bizarre, nuages, brume et vent, ça devait être le gd beau à 9h... Plutôt un peu ambiance fin du monde.

Je sais le chemin forestier (très) long, j'essaie de pimenter en coupant une épingle par un sentier repéré sur la carte. Ledit sentier se retrouve vite barré par des arbres, on se glisse sous les troncs... Ça sent de plus en plus mauvais, alors droit dans la pente où on louvoie entre de nouveaux troncs, mais ça finit par passer et on retrouve la piste, au prix de qques plumes. Il en reste 2km qu'on avale vite. Les jeunes, même entrainés modérément, ça a la pêche. Dans le vallon qui s'ouvre enfin vers 1800m, de belles quantités de neige, une visi globale correcte, mais une sorte de jour blanc, le vent et même un peu de soleil blafard. On passe vite fait du plan A au plan C : le col de la Pierre, ça évitera le planT... Les pentes inférieures comme partout se sont refermées depuis qques années mais ça passe encore bien entre les mélèzes. Le vent d'Est forcit encore un peu. Il use mentalement et physiquement. Sous le col, un petit coucou au rocher du dernier picnic avec Bernard, et on rencontre 4 égarés qui descendent du col, où ils qualifient les conditions ...d'épicées. Pourtant aucun épicéa dans le coin !? Le grand beau est pas pour aujd, on va tester la tempête. Vers 2300, le vent prend son élan dans la combe et nous propulse manu militari vers le replat avant le col. Avec même un épisode plus...terre à terre pour Greg, déséquilibré par une rafale. En haut, on parvient à s'abriter derrière un talus. Pas question de musarder, même si l'ambiance est teintée d'irréel, mais pas glaciale. On redescend ds un petit jour blanc, la neige a un bon grip, même excellent entre les mélèzes. On, enfin ..... Greg partage son repas à la cabane des Grangettes, spartiate mais ô combien accueillante. La tempête semble redoubler. Qques flocons drus à l'horizontale, mais on est à la route forestière. Pas d'embrouille.

Ça a bien ramolli, mais le chemin damé glisse correct et on file vers l'auto sans trop d'efforts.. On évite la route en glace par les prés ou ce qu'il en reste, sur les bases soigneusement repérées à la montée. Et retour skis aux pieds à l'auto par un beau slalom champêtre. C'est pas vraiment du ski, mais trouver un chemin qui passe...ou pas , un jeu dont je ne me lasse pas.

La glace a un peu ramolli, et le 1/2 tour auto est maintenant sans pb. Retour à la case départ en contournant le dernier obstacle .. càd Tallard et retours de février !

Une journée qui s'est déroulée de manière absolument non conforme aux attendus.

On s'est adapté et ce fut au final une expérience sympa, et ...tonifiante.

J'aurai vérifié une nouvelle fois que la météo du 20h fr2 donne une image plus fidèle que Météofrance montagne. Un comble !




4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

USPEG Montagne Marseille - CR S7

Samedi, - Petite sortie grimpe aux Baumettes pour 4 courageux. - Pour le ski, on n'ira pas tutoyer la Combe de... la Prison, sous l'Obiou, pour imiter nos grimpeurs. Mais ce sera le Dévoluy quan

USPEG MONTAGNE 2019 -  Créé avec Wix.com