Rechercher
  • webmaster

CR activités USPEG Montagne Marseille - Semaine 11 - Mars

Pour samedi, on annonçait : Froid, bise glaciale, nuages l'après midi et 25 cm de poudre à 1800. Le froid et le vent, ils se trompent guère en général. Encore qu'à mi mars, le soleil joue. Pour la poudre les webcams du val d'allos tempèrent la promesse... C'est vite tombé fondu à 1500. Cap sur le Mourre de Simance ts les 9, avec Cyril que Philou a embauché et Rémi qui nous a pas oubliés !

Je traduis les incertitudes du jour dans un mail qui promet sueur, larmes et pas trop de neige en bas, porte skis needed...

Copie à l'huissier, le cachet du mail faisant foi. Les aspects règlementaires blindés on peut y aller.

Au départ à Chasse 1400, le froid est bien là, mais la poudre est déjà partie. Et donc le chemin forestier est carrossable. Malheureusement - ou heureusement, notre auto est pleine à craquer de jeunes gens bien dodus, et sa caisse polit un peu trop les cailloux du chemin, dans des bruits sourds. On s'arrêtera avant la neige.

Chemin déneigé faisant, Philippe bat ma coulpe, en insistant sur l'organisation désinvolte du jour. Mais où est la neige ? C'est ce truc blanc sur la crête, tout là haut ? Cool, tu feras mieux la prochaine fois...On t'aime bien qd même, mais que cela ne se reproduise pas trop souvent, etc...etc... Représailles justifiées par mes allusions perfides à son égard ds le précédent CR. J'accélère le pas pour lui couper le souffle, et trouver vite la neige, mais il manque pas d'air...hélas.

On chausse enfin vers 1650, avec 5 bons cm de fraîche. Aucune trace de ski parasite, Pat n'a aucun prétexte pour se perdre.... Au début de la forêt, juste un peu de fraiche sur le sentier, mais j'avise pour la descente une pente sans trop d'arbres qui a gardé une sous couche suffisante. Ça servira. Puis dès 1aa750 avec l'altitude et l'orientation N, plus aucun souci. On débouche sur une belle arête panoramique vers 1950, qu'on ne quittera plus jusqu'au Mourre 2511. Le vent forcit, les lèvres sont paralysées par la bise, mais le soleil du printemps prend son envol, ça fait du bien. Heureusement, la poudre n'est pas balayée sauf sur les 100 derniers mètres.

Dès notre arrivée au sommet accueillant, le vent cesse, et on casse la croûte cool, en faisant une bonne pause Castex, 19h c'est encore loin. Les nuages promis se sont désistés. Encore un bon point à l'actif de notre gouvernement. Les élections approchent... Pat a sorti les dattes à l'alcool. On ne trouve plus de pruneaux depuis longtemps dans le Lot, réchauffement oblige. Faut faire avec. Alexis sort le café, les traditions sont préservées. Michel sort l'appareil photo, les traditions sont préservées. Tout autour, le Blayeul, l'Estrop, le Grand Coyer, le Cheval Blanc, et tout en haut le planeur...

Le gros du groupe se lance dré dans le pentu depuis le sommet, pariant sur une poudre préservée. D'autres plus prudents suivent la trace de montée en poudre garantie. Les 2 le font, avec des pentes assez raides, où la poudre s'écoule sous les spatules. Le vent a oublié de trop travailler le coin... Heureusement car elle est légère cette poudre Banco ! voir video sur uspeg montagnes. 500m de D- euphoriques avant la forêt. Et ça décaillera pas jusqu'en bas. Ds la forêt, 15cm sur fond dur. Y a pas mieux pour le slalom. Pinturault vainqueur de la coupe du monde, on le talonne. Grâce à la bonne connaissance du terrain du GO, on déchausse nettement plus bas qu'on a chaussé, avec un (tout petit) peu de ski sur herbe, n'en déplaise au revanchard, ce Philippe que la décence m'knterdit de dénoncer. Le GO arrive même plus bas que la barrière, vers 1520, au prix d'un "ski" qu'on qualifiera d'acrobatique : herbes, branches, cailloux, etc rien ne manque... Bon, il en restera sous la semelle....

Une belle journée, avec quelques incertitudes au départ, mais au final une poudre légère qu'on avait presque oublié, dans une solitude bienvenue.


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

USPEG Montagne Marseille - CR S7

Samedi, - Petite sortie grimpe aux Baumettes pour 4 courageux. - Pour le ski, on n'ira pas tutoyer la Combe de... la Prison, sous l'Obiou, pour imiter nos grimpeurs. Mais ce sera le Dévoluy quan

USPEG MONTAGNE 2019 -  Créé avec Wix.com